INDEX

J'ENGAGEAI MA PROMESSE / Communion Solennelle

Mélodie traditionnelle

Please click here to start MIDI

J'ENGAGEAI MA PROMESSE

1 J'engageai ma promesse au baptême,
Mais pour moi d'autres firent serment:
En ce jour de bonheur, c'est moimême
Qui me donne à Jésus librement.
(Refrain)
Dieu que j'aime, Roi suprême,
Je promets De te suivre à jamais,
Je promets De te suivre à jamais!
2 Oui, je crois en un Dieu, Roi suprême,
En sa gloire, en son règne, en ses droits;
Il est grand, il est bon, il nous aime;
Je promets de le croire et je crois.
(Refrain)
Dieu que j'aime, Roi suprême,
Je promets De te suivre à jamais,
Je promets De te suivre à jamais!
3 Oui, j'adore et je crois ce mystère
Qui me donne en Jésus mon Sauveur;
De l'aimer comme un Roi, comme un Frère,
Je promets et d'esprit et de cœur.
(Refrain)
Dieu que j'aime, Roi suprême,
Je promets De te suivre à jamais,
Je promets De te suivre à jamais!
4 Par la Croix et le Sang du Calvaire,
Le Sauveur a daigné me sacrer;
Je veux suivre sa sainte bannière,
Je promets de la faire honorer.
(Refrain)
Dieu que j'aime, Roi suprême,
Je promets De te suivre à jamais,
Je promets De te suivre à jamais!
5 Monde vain, je renonce à tes prompes;
Biens trompeurs, je fuirai vos attraits;
Toi, Satan, qui séduis et qui trompes,
Je promets de te vaincre à jamais.
(Refrain)
Dieu que j'aime, Roi suprême,
Je promets De te suivre à jamais,
Je promets De te suivre à jamais!
6 Oui, mon Dieu, votre seul Evangile
Règlera mon esprit et mon cœur;
Seul rempart de mon âme fragile,
Je promets de bénir sa rigueur.
(Refrain)
Dieu que j'aime, Roi suprême,
Je promets De te suivre à jamais,
Je promets De te suivre à jamais!
7 Lorsqu'à vous sans réserve on veut être,
Votre joug, ô Jésus, est si doux!...
C'en est fait! Je n'ai plus d'autre maître,
Je promets de ne suivre qui vous!
(Refrain)
Dieu que j'aime, Roi suprême,
Je promets De te suivre à jamais,
Je promets De te suivre à jamais!
8 Sur vos pas, ô mon Maître et modèle,
Plus heurex qu'à la suite des rois,
En soldat génereux et fidèle,
Je promets de porter votre croix!
(Refrain)
Dieu que j'aime, Roi suprême,
Je promets De te suivre à jamais,
Je promets De te suivre à jamais!


Avant le Concile de Vatican II, il était d'usage de faire faire aux enfants leur communion privée dès l'age de 7 ans, sans cérémonie particulièrement festive.  Mais quand l'enfant atteignait ses 11 ans, il pouvait faire sa"première communion" en grande pompe.  Après les agapes familiales et la réception des cadeaux, l'enfant, qui avait reçu dans la matinée le sacrement de l'Eucharistie, retournait à l'église pour les vêpres. Il se rendait ensuite, avec les autres communiants, en procession jusqu'au baptistère de l'église, et là, à tour de rôle les enfant renouvellaient à haute voix,les promesses de leur baptême. C'est à cette occasion que l'on entonnait le chant "J'engageai ma promesse".

À l'age de 12 ans, on faisait "sa deuxième communion" selon le même cérémoniel.  Cette cérémonie était suivie ou précédée généralement par la réception du sacrement de la Confirmation.  "J'engageai ma promesse" était alors de nouveau chanté par tous.  Pour permettre aux familles de participer en divers lieux aux cérémonies prévues (communion d'un fils, d'un cousin, confirmation d'un neveu), les prêtres, en charge de paroisse, se concertaient pour ne pas faire la même chose le même jour.  Le sacrement de communion et le renouvellement des promesses du baptême avaient lieu au mois de Mai, la confirmation en Juin, (en lien avec les fêtes de la Pentecôte, de la Trinité, du Saint Sacrement etc).  Mais pour des raisons pratiques ou simplement à cause du calendrier de l'évêque du lieu, il arrivait souvent que l'on inverse ce processus.

Au Japon les missionnaires des Missions Étrangères de Paris ont adapté des paroles sur la mélodie de ce chant pour célébrer les martyrs du Japon.  Ceux-ci n'avaient-ils pas donné le plus haut témoignage de foi et engagé leur promesse du baptême jusqu'au sacrifice suprême ?


Père Gouineau Gerard / Japon,
Missions Étrangères de Paris



INDEX